Agence conseil et création digitale
Agence conseil et création digitale

73 bis, bd d’Armentières 59100 Roubaix
Tél. : +33 (0)3 20 87 41 41

L'interview de Thibaut

Thibaut Vaye, 31 ans, Développeur front-end

Scroll

Ton job, c’est quoi ?

Moi ce qui m’anime, c’est l’expérience utilisateur et les interfaces. En tant qu’utilisateur régulier de logiciel desktop, de sites web et d’applications mobiles, je suis confronté à énormément d’interfaces différentes. Et mon expérience peut-être très agréable, ou très décevante. Je ne supporte pas les expériences décevantes !

Mon job, c’est le développement d’interfaces utilisateur. Ça va de la newsletter à l’application mobile, en passant par les sites web corporates, institutionnels, e-commerce et même des jeux concours.

Concrètement, en quoi ça consiste ?

Tout d’abord, je collabore en amont avec les équipes créatives dans la conception des interfaces. Ensuite j’interviens techniquement pour matérialiser les interfaces : j’analyse les maquettes graphiques et je les transforme en une interface fonctionnelle. Je commence donc par le montage HTML (ou intégration HTML/CSS).
J’ajoute également la couche « comportement » et « interaction ». Je pense notamment aux menus de navigation, aux carrousels, aux accordéons, aux modal boxes, aux formulaires. Il peut s’agir de choses plus subtiles, comme les menus « sticky », les smooths scroll, les floated labels, les custom dropdown, les transitions de pages. Bref, tout un tas de choses qui améliore l’expérience utilisateur…

Et le métier de développeur front ne cesse d’évoluer. Surtout au niveau des méthodes et outils pour structurer et industrialiser notre processus. Je peux citer l’utilisation de préprocesseurs CSS (LESS, SASS), les automatiseurs de tâches (node, gulp, webpack), le versioning (GIT) mais également tout un tas de framework (React, Angular, Vue)

Le développeur front est un métier multidisciplinaire, qui n’est sans doute pas encore voué à disparaître.

L'interview de Thibaut

Comment devient-on développeur ?

Le développement c’est une passion. J’ai baigné très jeune dans l’informatique et j’ai commencé mes premiers « programmes informatiques » en autodidacte avec Quick Basic et Visual Basic. J’ai ensuite créé mon premier site internet à 13 ans, grâce à Dreamweaver.

Après le lycée, j’ai étudié l’informatique dans une « Haute école » en Belgique. J’ai commencé à étudier les bases de la programmation, avec le langage C. Et progressivement j’ai appris de nouveaux langages : C++, C# et VB.NET. Moi ce que je voulais apprendre à cette période, c’est le développement web. Je parcourais le web et je me disais : « J’ai envie de développer des sites internet comme ceux-là ». J’étais attiré par le design des sites internet, par leur innovation en termes de navigation et par l’interactivité proposée. Mais mes études ne proposaient aucun cours orienté WEB.

Durant ma dernière année, j’ai effectué un stage en entreprise. Cela m’a permis de mettre directement les mains dans le cambouis de pratiquer ce qui va par la suite devenir mon métier : le développement web. J’ai donc appris le HTML, le CSS, le Javascript mais également des langages serveurs tels qu’ASP, ASP.NET et PHP.

Pour en revenir à la question :
On devient développeur parce que, à la base, on aime construire et concevoir des choses. On devient développeur car on aime l’outil informatique et les langages de programmation. On devient développeur car on a la faculté de s’adapter, d’évoluer et de s’auto-former aux dernières technologies. On devient un BON développeur avec l’expérience, en passant des jours et des nuits entières derrière son écran, et en écrivant des dizaines de milliers de lignes codes.

L'interview de Thibaut

As-tu conscience d’être dans un métier hyper porteur ? Et pourquoi ?

Je ne suis pas particulièrement l’actualité des métiers porteurs ou des secteurs qui ont la côte. Mais j’observe autour de moi que la technologie est présente dans tous les domaines, et que ces technologies évoluent sans cesse.
Le mobile est devenu aujourd’hui un incontournable. Les gens passent de plus en plus temps sur leur smartphones et, plus particulièrement pour faire du shopping. Pour que chacun puisse trouver une expérience agréable, les interfaces doivent être jolies, simples, rapides et intelligentes.

Pour proposer des interfaces ergonomiques, les entreprises doivent se doter des compétences nécessaires. C’est à ce stade qu’intervient le développeur front, technicien, spécialiste du développement web responsive, qui a une vraie réflexion sur le design et sur l’importance de l’expérience utilisateur.

L'interview de Thibaut

Des astuces pour rester à la pointe ?

Comme je le disais plus haut, Le développement, c’est avant tout un métier de passionné. Et la passion va automatiquement faire en sorte de te faire rester à la pointe, et ainsi découvrir les nouvelles technologies et les dernières tendances en matière d’expérience utilisateur.

Pour ma part, je consulte régulièrement des sites d’actualité du développement web, et plus particulièrement du développement front. Je consulte également des sites d’inspiration et de ressources concernant le design et le développement web.

J’essaie également, tant que possible selon mon planning, de faire de la R&D sur différents sujets qui concernent mon métier. Il peut s’agir, entre autres, de nouvelles techniques concernant le montage d’emails, de nouvelles méthodes pour automatiser des tâches récurrentes, de nouveaux framework ou de nouvelles propriétés CSS qui sont supportés par la dernière mise à jour des navigateurs (coucou IE).

L'interview de Thibaut