Agence conseil et création digitale
Agence conseil et création digitale

73 bis, bd d’Armentières 59100 Roubaix
Tél. : +33 (0)3 20 87 41 41

L’interview de Thibaut

Thibaut Boitelle, très très jeune quadra, Directeur conseil et associé chez Kréalid

Scroll

Ton job, c’est quoi ?

J’ai plusieurs missions au sein de l’agence.

La première et la principale, c’est de faire en sorte qu’on gagne les appels d’offres. En général, on en a 3 à gérer en même temps. Je pilote les réponses en interne en m’appuyant sur la créa et la technique, mais surtout je dois trouver le bon angle marketing qui va orienter les partis pris stratégiques afin de faire comprendre au client que j’ai bien saisi les enjeux et ses attentes. Les maquettes et la solution technique viennent en support et concrétisent la recommandation globale. Une fois la reco finalisée, je vais la présenter au client.

Ma deuxième mission concerne la direction opérationnelle de l’agence. A ce titre, j’aide les chefs de projet en les accompagnant sur les aspects devis, négociations, résolutions de problèmes éventuels, prises de décisions… Je valide également les aspects créatifs dans le cadre d’appels d’offres ou de projets à forte valeur ajoutée.

Enfin, je gère l’aspect communication de l’agence : présence et prise de parole sur les réseaux sociaux, site internet, newsletters clients, présence lors d’événements…

L’interview de Thibaut

Pour toi, c’est quoi un bon manager ?

Ça peut paraître évident, mais pour moi un bon manager doit faire progresser les personnes qu’il manage. Il doit les écouter, les orienter, les conseiller. Il ne doit pas être omniprésent dans leur quotidien, il doit juste leur faire comprendre qu’il est là, qu’il sera toujours disponible pour apporter son aide et qu’il aura toujours une réponse et une solution à apporter. Le tout sans faire preuve d’autorité déplacée. La hiérarchie est une notion très peu présente chez Kréalid. Un manager doit toujours avoir un savoir à transmettre, si ce n’est pas (ou plus) le cas, alors il doit se retirer du management.

L’interview de Thibaut

Une nouvelle compet : ça se passe comment ?

Chez Kréalid nous avons une organisation, des process et une structure qui permettent d’absorber facilement les appels d’offres. Chez nous, contrairement à pas mal d’agences (de ce qu’on entend), il n’y a pas de « charrettes », c’est un terme qui n’est jamais employé à l’agence. A réception du brief, je réunis les collaborateurs qui sont concernés par la demande précise, puis on bâtit la réponse. Définition des axes stratégiques, conception, maquettes, réponses précises aux attentes du brief, puis le jour J : la présentation client, sorte de grand oral où on expose nos réflexions.

L’interview de Thibaut

Selon toi, qu’est ce qui fait que le taux de réussite des appels d’offres est élevé chez Kréalid ?

On est assez fier d’observer un taux de réussite aux appels d’offres de plus de 50% chez Kréalid. Quand on sait qu’on est mis en compétition contre 3, 4 ou même 6 agences comme ça peut arriver, ce taux de réussite prend tout son sens. Notre approche marketing et nos maquettes prennent bien entendu une place importante dans le gain d’un appel d’offre, mais depuis quelques années, la dimension humaine prend de plus en plus de place chez nous. En tout cas pour moi. Si je ne sens pas les gens, je n’aurai pas envie de travailler avec eux. Et ça doit être réciproque. On a déjà refusé ou arrêté de travailler avec des clients avec qui humainement le courant ne passait pas. Le capital sympathie est primordial et là-dessus, on est plutôt bon. Il n’y a aucune prise de tête et les clients le ressentent. Etre sympa et montrer ses compétences (quand même…), ça peut suffire, même si la réponse ne convient pas tout à fait au client. Certains clients m’ont dit qu’ils nous avaient choisis car, au-delà de la qualité de la réponse, ils avaient plutôt envie de boire une bière avec moi plutôt qu’avec d’autres concurrents. Et pour moi, si en plus il y a du Picon, cet argument vaut tout l’or du monde !

L’interview de Thibaut